Rappel : LA CONSTATATION ELECTRONIQUE

Principes d’utilisation (règlement des concours)

En début de saison l’amateur vient au centre de mise en loges pour l’assemblage des bagues grâce au P.C. qui renseignera le module mémoire de l’amateur.
Pour un concours, l’amateur viendra avec ses pigeons munis de bagues électroniques ainsi qu’avec son module mémoire.
Il établira une feuille d’engagement avec éventuellement des mises. Si l’amateur ne remplit pas de feuille d’engagement, l’ordre de présentation sera pris en compte comme ordre d’inscription.
Les opérations de mise en loges ne pourront se faire qu’en présence d’une personne habilitée (badge d’utilisation).
Les pigeons devront être présentés sur la trappe de mise en loges par une personne autre que le propriétaire du pigeon. Chaque numéro de bague matricule sera lu sur la bague et sa correspondance, à la fois sur la feuille d’engagement, et sur le terminal lors du passage du pigeon sur l’antenne.
Une nouvelle attribution pourrait être faite à ce niveau en cas de remplacement de bague chips.
Une liste des pigeons mis en loges par l’amateur sera imprimée et agrafée à la feuille d’engagement.
Le module mémoire sera remis à l’heure à chaque mise en loges.
La constatation du pigeon ne sera valable que si le module mémoire se trouve sur le calculateur. (sauf matériel exceptionnellement agréé par la Fédération Colombophile Française).
Lors du dépouillement, après le contrôle de la marche de l’appareil par rapport à la montre mère, la liste des arrivées est imprimée. Le listing sera ensuite agrafé à la feuille d’engagement. La libération des données ne peut se faire qu’après introduction d’un code secret de l’amateur.
En cas d’obligation de signalement d’une 2ème bague, l’amateur devra communiquer le numéro de cette bague par téléphone et rapporter ces bagues au centre de mises en loges.

Dérogation pour les transports de pigeons voyageurs :texte en vigueur

La constatation électronique en France est autorisée depuis l’assemblée générale du 24 JANVIER 1998 à CHAVILLE.

Les modalités d’application étant laissées au libre choix des fédérations régionales.

Toutes les régions françaises, à l’exception de la 1ère région (Nord et Pas-de-Calais) ont adopté la constatation électronique sans conditions. En général ces régions ont un calendrier de concours unique par semaine et les concours sont progressifs.

La 1ère région qui représente environ 55 % des colombophile français joue les concours de vitesse, les concours de demi-fond et les concours de fond. Les amateurs qui jouent exclusivement la vitesse sont au nombre de ± 70 %

La mise en place de la constatation électronique en 1ère région a commencé en 2002 pour les concours à rayon régional supérieurs à 400 km et sans limitation de distances pour les personnes ayant un handicap reconnu à au moins 80 %.

La deuxième étape date de la saison 2005 avec l’autorisation de la constatation électronique pour tous les concours au-dessus de 250 Km. Cette mesure étant laissée au libre choix de chaque groupement.

Lors de l’assemblée générale de la 1ère région qui a eu lieu le 2 décembre 2006 à Montigny en Ostrevent il a été décidé d’autoriser la constatation électronique pour tous les concours.

Pour les concours de vitesse inférieurs à 250 Km, on applique une pénalité de 10 secondes à chaque pigeon avec unminimum de 5 secondes entre chaque pigeon classé.

La constatation électronique en vitesse est laissée au libre choix de chaque groupement, toutefois, en cas d’acceptation, l’application des pénalités est strictement obligatoire.

Exemple : 5 pigeons constatés à 9 h 00 00 , 01, 02, 03, 04. ils seront classés à
9 h 00 10, 15, 20, 25, 30.

Si 2 nouveaux pigeons arrivent et sont constatés à 9 h00 20,21 ils seront classés à 9 h 00 35,40.

La méthode des pénalités est obligatoire pour les concours de vitesse. La suppression ou modification de cette méthode ne pourra se faire qu’en assemblée générale régionale.

Les classificateurs qui utilisent des logiciels pour faire les résultats de concours doivent demander au concepteur de leur logiciel une mise à jour qui prend en compte ces pénalités.

Remarque : comme on m’a déjà posé la question …
La constatation électronique est autorisée,  cela ne veut pas dire obligatoire. Les sociétés sont libres de s’équiper ou pas, de former un régleur ou pas.
Il n’y a pas de pénalité pour les pigeons enlogés “à l’ancienne”.
Pour les personnes handicapées à 80% et plus, la pénalité s’applique aussi.

Et surtout n’oubliez pas : l’amateur qui enloge des pigeons munis de bagues électroniques ne peut pas les enloger lui-même. Pour éviter les fraudes, il ne doit pas s’approcher à plus de deux mètres du système d’enlogement pendant que quelqu’un d’autre passe ses pigeons.

Rappel : LA CONSTATATION ELECTRONIQUE