La fédération Nord-Pas-de-Calais organise les concours parmi les plus prestigieux de France, avec des contingents souvent supérieurs à 20.000 pigeons. Pour gagner les lieux de lâcher, la fédération Nord-Pas-de-Calais s’appuie sur des groupements équipés, des transporteurs privés mais également sur sa flotte. Aujourd’hui, la fédération Nord-Pas-de-Calais est propriétaire d’un camion-remorque, d’un tracteur et de quatre remorques.

Malheureusement, force est de constater que les équipements de la Première région ne sont pas à la hauteur et l’héritage est douloureux. Il impacte plus particulièrement les colombophiles du Nord, ceux du Pas-de-Calais n’étant pas transportés, ou  exceptionnellement, par les équipements datés de la Première région. 

Les remorques datent de la fin des années 70 et une seule a véritablement été entretenue (photo en bas à droite). Une autre est récupérable, deux autres ne sont pas loin de l’état d’épave. Le camion-remorque, âgé d’une vingtaine d’années « seulement », nécessite d’importants travaux de structures (environ 8000€) pour être présenté au contrôle technique ; pour qu’il soit utilisable, il est aussi nécessaire de refaire sa boîte de vitesse, en plus de divers entretiens : le coût total de remise en état est dans une fourchette de 12.000 à 15.000€ hors taxes. Seul le tracteur est dans un bon état. A noter que tous les équipements doivent être passés au contrôle technique.

Si la fédération Nord-Pas-de-Calais est la première région colombophile de France, elle est d’évidence l’une des plus mal loties de l’Hexagone pour le transport des pigeons voyageurs. Les passionnés passent de longues heures à soigner leurs protégés pour réussir dans les concours : l’organisateur lui doit le respect en transportant le pigeon qu’il nous confie dans les
meilleures conditions. Ces conditions doivent être identiques pour tous.

La nouvelle équipe de la Première région a été élue fin février, ce qui laisse peu de temps pour préparer de manière optimale la saison 2022. Néanmoins, il faut agir, et vite :

    Samedi 12 mars, le conseil d’administration de la Première région a décidé de vendre le camion-remorque et les deux remorques les plus délabrées. Les freins d’une des remorques seront refaits (à la demande de notre prestataire privé qui a mis en alerte la fédération).

     Les transports fédéraux 2022 seront transportés par la région, les groupements disposant de transport de qualité et prêts à accompagner la fédération régionale, un prestataire privé (pour le premier concours, 6 à 8 ensembles routiers sont nécessaires pour gagner le lieu de
lâcher).

     Rapidement, le conseil d’administration proposera un plan d’investissement dans une remorque et/ou un camion-remorque pour les fédéraux, équipements qui pourraient être mutualisés avec d’autres organisateurs.

Information